Les moyens mis en œuvre afin de relever notre défi

  1. L’intégration dans un club sportif est un objectif que tous, parents, responsables ou athlètes, souhaiteraient pouvoir réaliser. Tout en exerçant leur passion, dans leur recherche d’objectifs ou de reconnaissance comme sportif à part entière, les athlètes peuvent rencontrer de multiples difficultés. Notre  ASBL a essayé de cibler ces difficultés :

Le transport représente le problème principal pour les personnes présentant un handicap. L’accessibilité à l’infrastructure sportive est primordiale. Il est difficile pour les centres de pouvoir détacher un membre du personnel afin de conduire un de leurs pensionnaires aux entrainements. C’est pourquoi, nous essayons de trouver des solutions personnalisées aux besoins de chacun. Le mercredi après-midi, nous assurons le transport (dans la mesure de nos disponibilités) et le suivi des sportifs aux entrainements. Nous assurons aussi le transport pour certaines compétitions.

La difficulté de l’athlète à trouver sa place dans un groupe d’entrainement ordinaire. Lorsque l’athlète arrive dans l’environnement étranger que constitue le club sportif, avec ses propres pratiques d’entrainement, le risque est qu’il se sente à l’écart et qu’il ne trouve pas sa place, ce qui pourrait le démotiver. Pour éviter cela, un groupe d’entrainement intermédiaire a été créé, dans lequel l’athlète apprend à son rythme à s’entrainer et à s’approprier les structures d’entrainement de base que sont les échauffements, les éducatifs, le corps de séance, le retour au calme et les étirements. Le passage d’une structure d’entrainement adaptée à une structure d’entrainement normale est ainsi mieux préparé.

  • Le manque de repère. Nous trouvons important que l’athlète se sente encadré et accompagné lors des entraînements adaptés. L’intégration se fait progressivement, des athlètes du groupe de l’AC Beloeil viennent de temps en temps s’entraîner pendant leurs entraînements, afin qu’un contact puisse déjà être établi. Les entraîneurs sont aussi les mêmes que ceux du club ordinaire, ce qui permet à l’athlète d’avoir une personne de référence.

Le regard sur la différence. Au début, l’athlète peut polariser l’attention. Afin que cette expérience ne soit pas mal vécue, nos entraineurs ont un regard attentif et créent des interactions entre les différents athlètes. Le groupe d’entrainement sait par ailleurs que des athlètes extraordinaires sont intégrés ou en passe d’être intégrés et le respect de chaque sportif constitue une des philosophies du club. Tous nos athlètes sont très bien intégrés. Des affinités se sont créées et la frontière que pourrait constituer le handicap n’a plus lieu d’être.

Quand l’athlète est intégré dans le club de l’AC Beloeil, nous lui assurons un suivi et nous fixons ensemble des objectifs. S’il vise le haut niveau, nous travaillons en collaboration avec la Ligue Handisport Francophone, ce qui permettra à l’athlète de participer à des compétitions dans sa catégorie, mais aussi à la Ligue Belge Francophone d’Athlétisme. Une classification nationale ou internationale peut aussi être envisagée.